AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Montespan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
roger-le-Routier

Modérateur
avatar

Nombre de messages : 21599
Age : 42
Localisation : Sur la route...
Date d'inscription : 27/10/2004

MessageSujet: Le Montespan   Mar 22 Avr à 12:00

éditeur a écrit:
En 1663, Louis-Henri de Montespan, jeune marquis désargenté, épouse la somptueuse Françoise « Athénaïs » de Rochechouart. Lorsque cette dernière accède à la charge de dame de compagnie de la reine, ses charmes ne tardent pas à éblouir le monarque à qui nulle femme ne saurait résister. D époux comblé, le Montespan devient alors la risée des courtisans. Désormais, et jusqu à la fin de ses jours, il n aura de cesse de braver l autorité de Louis XIV et d exiger de lui qu il lui rende sa femme.

Lorsqu il apprend son infortune conjugale, le marquis fait repeindre son carrosse en noir et orner le toit du véhicule d énormes ramures de cerf. La provocation fait scandale mais ne s arrête pas là. Il fera rajouter des cornes sur ses armoiries et fera même réhausser la porte d'entrées de son chateau pour pouvoir "y rentrer avec elles" ! Il ira même jusqu'à contracter volontairement diverses maladies vénériennes pour tenter de les transmettre au Roi via leur "relation commune".


Le roi lui a pris sa femme, qu à cela ne tienne : il séduira la sienne. Une fois introduit dans la chambre de la reine, seule la laideur repoussante de celle-ci le fera renoncer à ses plans.

À force d impertinences répétées, l atypique, facétieux et très amoureux marquis échappera de justesse à une tentative d assassinat, puis sera exilé sur ses terres jusqu à sa mort. Là, il organisera une cérémonie officielle d'enterrement de son amour, avec prêtre et cercueil !!!


En ayant porté haut son indignation, y compris auprès du pape, le marquis de Montespan fut l une des premières figures historiques à oser contester la légitimité de la monarchie absolue de droit divin. Il incarne à lui seul l esprit révolutionnaire qui renversera un siècle plus tard l Ancien Régime.

Après avoir si brillamment dépeint le Moyen Âge dans Je, François Villon, Teulé, qui a le don de brosser l atmosphère d une époque, restitue le temps des précieuses ridicules et des salons mondains, comme celui des chansons paillardes et des crasseuses garnisons du roi. Son style emprunte aussi bien à la verve des fabulistes dont Mme de Montespan fut la protectrice, qu à la grivoiserie populaire. Et nous fait reprendre goût, par son humour irrésistible, à la saveur d une langue piquante et imagée...

De M. Teulé, éditions Juilliar, 20 Euros environ

c'est sans nul doute ma prochaine lecture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

avatar

Nombre de messages : 4350
Age : 59
Localisation : Lyon /
Date d'inscription : 04/10/2004

MessageSujet: Re: Le Montespan   Mar 22 Avr à 13:35

Sourire Voui, cela à l'air sympa. Je ne savais même pas que le Marquis avait réagit ainsi. Ce n'est pas le genre de choses qu'on nous apprend à l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dame-tortue.com/
 
Le Montespan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lhommaizé (86) 2 novembre 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: Maxeric's Forum ::. :: Forums Culture :: Littérature-
Sauter vers: